Recherche

Autres articles dans cette rubrique

A propos de l'auteur

  • miquel

    webmestre du site et Consultant-formateur en prévention des risques professionnels et psychosociaux, management et pédagogie. Formateur de membre de CHSCT au sein d’un cabinet agréé par la DIRECCTE Centre..
Accueil du site || Actualités || Revue de presse || Se tuer au travail
Il y a cent façons et plus de se tuer au travail. L’une d’entre elles se développe : il s’agit de l’illustration littérale de cette métaphore, aboutissant à se tuer vraiment sur son lieu de travail...

De plus en plus de salariés, semble-t-il, mais sans qu’il s’agisse non plus d’une pandémie, se suicident dans l’exercice de leurs fonctions. Après avoir fait de l’entreprise un lieu de vie en gommant les frontières entre espace intime et espace productif, on constate que ces frontières devenues perméables laissent passer une désagréable vérité : si l’on se veut un lieu de vie, il faut assumer que l’on puisse être également un lieu de mort.

Mais l’entreprise déteste la mort. Elle n’est pas équipée pour. Car elle est un lieu de performance, de conquête, de victoire. On y triomphe, on y célèbre l’expansion et la croissance, on y relève défis et challenges, on y fête la mort (économique) du concurrent, mais on n’y meurt pas soi-même, c’est de très mauvais goût. On a la décence de se faire arrêter, de cacher sa maladie, sa déprime, son désespoir. Tout de même ! Comment motiver les troupes à faire toujours plus, à « se défoncer pour atteindre l’objectif » si on leur met sans cesse sous le nez le pitoyable spectacle de notre propre finitude, le fait que tout ceci peut s’arrêter très vite, que les vraies priorités sont peut-être finalement ailleurs.

Lire la suite sur NEWZY

Répondre à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)