A propos de l'auteur

Accueil du site || Ergonomie || Ergonomie et santé au travail
Trop peu d’entreprises se soucient encore d’évaluer, de corriger et de prévenir les risques professionnels. Cette obligation est pourtant prévue par la loi. Et des solutions efficaces s’offrent désormais aux employeurs pour y satisfaire.

Les accidents graves ne sont que la pointe visible de l’iceberg, celui des risques professionnels en général. Une maladie, des troubles musculaires, une simple migraine sont autant de sources d’absentéisme bien plus fréquentes. C’est dommage, surtout dans la mesure où les prévenir est simple, efficace et même légalement obligatoire depuis 2001.

Mais où commence la prévention ? Et comment faire, quand on est à la tête d’une petite entreprise ? La méthodologie idéale s’axe autour de la mobilisation, de l’investigation et de la maîtrise des risques. Au fond, des mesures simples, telles que l’aménagement des postes de travail, entraînent déjà une nette amélioration des conditions de travail. Cette amélioration se remarque à tous les niveaux : physique, social et psychologique. Loin d’être une charge, l’ergonomie se traduit par une plus-value immédiate en termes de performances et de productivité.

Pour y parvenir, la démarche doit être basée sur la compréhension des problématiques, l’analyse du travail et la cartographie des processus. Cette approche se traduit par des résultats concrets, capables de réorienter la stratégie de toute entreprise pour ce qui touche au bien-être du personnel. Il est judicieux de s’appuyer sur la participation de chacun, car tous les avis importent. Cette coopération à tous les échelons permet d’ailleurs de proposer des solutions sur mesure à travers lesquelles tant les travailleurs que les entrepreneurs ont tout à gagner : plus de satisfaction pour les uns, un surcroît de productivité et de motivation pour les autres.

Selon l’INRS, les coûts directement liés aux accidents du travail s’élèvent, en moyenne, à 2500 € par accident. Mais les pertes indirectes, telles que le temps perdu par les salariés après l’accident ou la baisse de productivité, peuvent se révéler trois fois plus importantes. Toute situation dangereuse représente une gêne dans le travail. Il s’agit de convaincre les chefs d’entreprise que l’immobilisme leur est préjudiciable. Outre la démotivation, une ambiance de travail délétère provoque l’absentéisme, parfois même des conflits sociaux. Une démarche de prévention trouve tout son sens dans la stratégie de n’importe quelle entreprise. Pour répondre aux exigences de la loi, certes. Mais aussi pour créer un cadre où l’épanouissement de chaque travailleur contribue au résultat global de l’entreprise.

http://www.efficience-ergonomie.com

Répondre à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Pièces jointes