Recherche

Autres articles dans cette rubrique

A propos de l'auteur

Accueil du site || Ergonomie || Montrez-moi votre bureau, je vous dirai comment vous travaillez…
Combien de fois par jour vous plaignez-vous d’une petite douleur là, d’une gêne ici ou tout simplement d’une lassitude extrême face à vos obligations professionnelles ? Ces désagréments trouvent bien souvent leur origine dans la même cause : vous êtes mal assis. Un petit souci qui peut très vite prendre de l’ampleur quand on sait que nous nous sédentarisons de plus en plus.

L’informatique est un outil merveilleux, mais aussi un bourreau qui nous contraint à rester, des heures durant, assis à la même place. C’est dire si l’ergonomie de son espace de travail sera importante pour réduire au maximum les tendinites, douleurs dorsales et autres tensions musculaires.

Bien assis ? Bon début !

Lorsque vous vous glissez derrière le volant de votre voiture, vous appréciez de pouvoir configurer votre environnement de conduite pour qu’il vous corresponde, à vous et à vous seul(e). Cette sévérité dictée par un besoin de sécurité devrait tout naturellement être transposée à votre environnement de travail. Il s’agit, là aussi, de sécurité, celle de votre bien-être et de votre santé.

Le premier élément à surveiller est votre chaise de bureau. Votre morphologie - votre poids, votre taille - n’est pas celle de votre voisin de bureau, d’un membre de votre famille. Il sera donc primordial de choisir une chaise réglable en hauteur afin que vos jambes puissent être positionnées dans un angle confortable, mais également posséder un dossier réglable pour permettre un soutien optimal des lombaires, premières victimes des heures effectuées devant votre écran.

La chaise se devra également d’être stable (les bases à cinq branches ont prouvé dans ce domaine leur efficacité) et posséder une assise en concordance avec vos caractéristiques physiques. Trop profonde, elle vous obligera à rester en « équilibre » sur son bord tandis que si elle ne l’est pas assez, vous risquez de passer de longues heures en posture délicate.

Ajoutez à cela des éléments de confort comme l’appuie-tête et/ou les accoudoirs réglables pour correspondre à votre carrure et vous ne rechignerez plus à effectuer quelques heures supplémentaires.

Votre espace de travail ? Un espace de vie !

Vous êtes bien assis ? Cela ne suffit malheureusement pas ! La table sur laquelle vous allez travailler revêt, elle aussi, une importance majeure.

Trop basse, elle vous obligera à vous plier en deux pour être à bonne distance de vos documents. Trop grande, elle vous mettra en extension constante, une véritable torture pour votre dos, dans un cas comme dans l’autre. La taille de la table vous permettra également de glisser vos jambes plus facilement.

L’écran, après une mauvaise chaise, est sans doute le deuxième élément qui entraîne le plus de douleurs chez celles et ceux qui doivent rester de longues heures d’affilée à leur poste de travail. Et nous ne parlons pas seulement ici de la qualité de l’image qui, aujourd’hui, est somme toute assez constante grâce à l’émergence des écrans plats. Il n’en reste pas moins que la luminosité constante et, pour les écrans cathodiques, le rafraîchissement de l’image peuvent entraîner des fatigues oculaires.

Un écran positionné trop bas ou trop haut par rapport à la personne qui l’utilise obligera celle-ci à faire des efforts au niveau du cou et des épaules. Il s’agit là encore d’un élément extrêmement personnel qui sera fonction de la taille des personnes, mais aussi de leur acuité visuelle, …

Généralement, on estime que l’écran doit se trouver à un bras de distance de votre visage, le bras tendu, droit, à hauteur d’épaule.

Le clavier et la souris doivent, eux aussi, être positionnés de telle manière qu’ils n’entraînent que peu de fatigue musculaire. Idéalement, il sera donc réglable en inclinaison afin de vous permettre de garder les poignets le plus en ligne possible avec le reste de votre avant-bras. Certains appellent ça la position neutre. Nous lui préférons le qualificatif de confortable…

Vous êtes seuls maîtres à bord…

Pour reprendre l’exemple de la voiture, vous êtes seul(e) maître à bord lorsqu’il s’agit de travailler dans un espace ergonomique. Vous avez la chaise, le plan de travail et les outils informatiques correspondant le mieux à vos attentes ? Parfait ! N’oubliez pas de vous ménager !

Il existe mille et une façons d’augmenter votre confort lorsque vous travaillez. L’ergonomie des matériels est bien évidemment importante, mais vous n’oublierez pas non plus de ne pas rester dans la même position plus d’une demi-heure. Bougez et alternez les activités vous obligeant à vous lever avec celle imposant la position assise. Vous ne pouvez qu’être assis(e) ? Profitez de ce besoin de mouvement vous rendre personnellement dans le bureau d’à côté plutôt que de transmettre votre requête par téléphone…

D’un point de vie purement technique, rappelez-vous que tous les moniteurs possèdent aujourd’hui des fonctions de réglages permettant de contrôler la luminosité, le contraste ou tous ces éléments qui peuvent fatiguer votre vue. De même, l’éclairage de la pièce est, lui aussi, primordial à votre confort, mais cela, nous en reparlerons.

Enfin, n’hésitez pas à demander que l’on vous fournisse ces équipements comme un rehausseur d’écran, un porte-document ou un repose-pied. Inutiles aux yeux du plus grand nombre, ceux qui ont franchi le pas se réjouissent de l’effet confort apporté.

Vous le voyez, être mal, souffrir, devant son bureau n’est pas une fatalité et il suffit le plus souvent d’une réflexion en profondeur, d’une analyse des paramètres à prendre en compte, pour changer radicalement vos sensations.

Répondre à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)